samedi 10 janvier 2015

Le dernier soir et le premier matin

Eh oui, pour dire au revoir à 2014, on avait voulu bien faire les choses...mais tout simplement, hein. 
(clic pour la musique)


Se mettre au vert. Accueillir des amis. Et le ciel était doux, assez pour qu'on soit dehors, dans la campagne et sur les chemins, pour regarder se coucher le soleil pour la dernière fois de cette année là... 
Et puis quand la lumière s'est faite pâle et le froid plus vif, on s'est mis ensemble au coin du feu. 
On a mis une nappe blanche sur la table et accroché le gui au dessus de la porte. 
On a partagé des toast, la viande grillée sur le feu, du bon vin et de bons souvenirs. 
Quand petits et grands estomacs ont été comblés (pour un temps), on a sorti les feutres, parlé d'abord des meilleurs moments de 2014... et même choisi "LE" meilleur, pour chacun, exercice difficile, et encore plus de s'empêcher de sourire en cherchant... :-)
On a écrit sur la lanterne nos voeux pour 2015. 
Et tous ensemble, on les a confiés au grand ciel noir... 
 Pour attendre minuit, on a sorti des couleurs et des jeux... et le rire qui fait du bien...
 Et quand ça a été l'heure, on a compté tous ensemble, en choeur avec la radio, les dernières secondes de l'année avant de faire sauter les bouchons et allumer les étincelles, et de s'embrasser sous le gui, bien sûr :-)

Et puis on a regardé se lever le premier matin de 2015

 Un matin si beau, bleu, brumeux, givré...  et puis tout doré... 
Un matin qui donne envie d'y croire, croire aux voeux et aux promesses... 
Croire qu'il suffit d'ouvrir les yeux pour voir comme la vie est belle... 
 ... (soupir)...

Alors oui, bien sûr. Nous sommes aujourd'hui le 10 janvier, à peine, et depuis ce matin hors du temps 2015 s'est ouverte avec le sang et les larmes, l'injustice, l'incompréhensible, l'impuissance, la peur, et une immense tristesse...
et puis toutes ces petites flammes allumées un peu partout. Et les mots répétés, Démocratie, Ensemble, Liberté. Moi aussi, bien sûr, je suis prise dans le tourbillon, la fascination autour des images-choc qui envahissent et me poursuivent jusque dans mes rêves. La crainte que tout ça soit vraiment trop compliqué, trop abîmé déjà... irréparable.

Les voeux qu'on échangeait en s'embrassant il y a dix jours, mes petites photos, mes petits bonheurs tout simples, paraissent bien dérisoires...






Et pourtant, la vie est là. 2015 n'a pas encore livré tous ses secrets, et je veux espérer qu'autre chose nous attend, même si, bien sûr on ne peut ni tourner la page, ni oublier...  Il y aura d'autres matins baignés de lumière pour nous redonner espoir, et confiance...
 Tâchons de prendre soin de nous.
Et des autres, si possible (et je crois, je veux croire, que c'est souvent possible...).
Et aussi de ce monde si beau et si fragile...
Je vous embrasse, allez... 

dimanche 4 janvier 2015

Quinze jours pour ne rien faire


C'est le dernier jour des vacances de Noël. Au programme aujourd'hui, défaire le sapin, ranger la maison, dépoussiérer les cartables et remettre le réveil. Fin de la parenthèse inespérée de quinze jours loin du boulot. Inespérée car mon quota de jours de congés payés (plutôt maigre dans mon secteur) était épuisé, mais mon rythme plutôt effréné de la rentrée a eu ceci de bon que j'ai accumulé des heures à récupérer. Bref, on n'avait pas vraiment de projets pour ces vacances. Rester à la maison,  en profiter pour ranger un peu le bazar qui s'accumule (ah les familles nombreuses), voir des amis, fêter Noël, bien sûr...  Et c'est ce qu'on a fait... (enfin, le rangement de fond, lui, est passé à la trappe... ahem).
On n'a rien fait, donc... sauf, quand même...
fêter les seize ans de Gilles
inviter les copines ou cousines et bricoler en écoutant radio pomme d'api
Accueillir comme chaque année nos amis qui se sont exilés depuis dix ans près d'Aix en Provence et qui cette fois sont venus avec leur chien, pour le plus grand bonheur de Félix et Romane... 
 Félix a donc joué au chien pendant la moitié de la promenade, s'appelait Gnocchi (j'adore) et a même demandé qu'on lui mette la laisse!
Se faire beaux, décorer la maison, fêter et refaire Noël, se régaler et déguster les inévitables spectacles entre cousins... 
 couronne réalisée et offerte par ma maman :-)
Profiter tout de suite du petit centimètre de neige qui a saupoudré Bruxelles pour 24 heures, avant de fondre et de disparaître comme elle était venue... 
Profiter de la super programmation de Noël au Théatre, quatre spectacles en quatre jours pour nous, et notamment le magnifique "Les Misérables", par la compagnie Karyatides... J'ai adoré!
Partir 48h au vert pour fêter le Nouvel An avec de bons amis (j'y reviendrai...)
Et puis rentrer, retrouver d'autres amis, en inviter ou se faire inviter, jouer avec les cadeaux reçus, partir avec les grands faire les soldes... etc, etc. 

Bref, cette année on n'a RIEN fait ! ;-)
Et vous?